Pleine conscience en mouvement

Equilibre en Mouvement

Le Tai Chi Chuan d’Equilibre en Mouvement est une pratique

de mouvement conscient.

Art martial à l’origine, le terrain du Tai Chi Chuan est l’action

et le mouvement; c’est donc sur la nature de celui-ci

et sur ses éléments essentiels que son attention se porte.

Expression de la pensée taoïste qui prône la simplicité et la nature comme modèle, il  recherche l’action la plus simple, efficace et

libre d’éléments superflus, qu’ils soient d’ordre corporel, esthétique, rituel, etc.

La lenteur d’exécution engendre des espaces d’observation,

utilisés pour examiner ce qui est à l’œuvre dans chaque situation, d’une manière curieuse et  non-jugeante.

Cette posture de réceptivité est  tout particulièrement soulignée

dans le Tai Chi Chuan de Cheng Man Ch’ing, probablement

en raison des pratiques artistiques qu’il développait

en parallèle avec sa recherche dans le Tai Chi.

Il recommandait  d’investir dans la perte, autant dire dans l’écoute

non liée à un résultat, dans l’essai, dans l’erreur comme espace d’apprentissage… Remarquer, accepter, investiguer,

ne pas s’identifier, quoique consignes appartenant

à la tradition bouddhiste, se rapprochent de cette position.

Leur déploiement crée un cadre pour l’écoute en finesse

de nos sensations physiques et émotionnelles,

de nos vécus intérieurs  et extérieurs et de la  façon

dont  ils sont constamment  affectés par l’interrelation

avec l’environnement et les autres. Nous avons ainsi l’opportunité

de découvrir la manière dont nos intentions, souvent inconscientes (liées à notre histoire et nos conditionnements), déterminent

nos comportements à notre insu.

Ce travail de clarification des intentions et leur utilisation consciente sont au cœur de notre tradition (le travail du Yi). Ces points,

essentiels aux origines martiales du Tai Chi Chuan, le sont tout autant dans le domaine de l’expression et de la créativité personnelle.

Génératrice d’action et moteur du changement, l’intention (le Yi) est, dans le Tai Chi Chuan de Cheng Man Ch’ing et Huang Sheng Shuan , toujours enracinée et nourrie par la réceptivité,

l’ouverture non jugeante et curieuse à ce qui est là, maintenant.




Copyright © Circulaction asbl